Coma

Coma

La douleur au fond
Le froid de la nuit
La crise et le cri
La main sur le front
Long, trop long
L'absence, le coma
Nos regards ne savent pas
Et de nouveau un petit bon
Perdue loin de nous
Perdus malgré nous
Elle part et revient
Et nous n'y pouvons rien
L'impuissance de la torture
Brise deux cours dans le noir
L'innocente meurtrissure
Blesse un nouvel espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *