Enfance

Enfance

Enfant petit et non pas grand
Passe par dessus la balustrade
Au moment ou arrive le géant
Encore un corsaire sur l'estrade.
Je n'ai pas 10 ans, et voilà le dragon
De la raison qui me colle aux dents
Tel un délicieux caramel fondant.
Sur son dos, je vole pour de bon.
Accroché au dessus de mon lit éphémère
Un capteur de rêves me protège sereinement
De la lourde noirceur de mes frères
Des douleurs matérielles inassouvie des grands.
Mon rêve s'étend sur une plage
Un perroquet qui me conseille en larmes
Une panthère noire attendrie et sage
Une cabane sûre à la cime des arbres.
Me voilà prince des crabes
Dirigeant une armée sans but ni pain,
Combattant des Mamelouks arabes
Jusqu'au confins de la salle de bain.
Je suspend la guerre, pour un goûter
Le croissant de la paix négocié
A rallumé mon envie de rêver
Je sautille, et fait un pied de nez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *