Jospin ou l’effet spin

Jospin ou l’effet spin

Màj du 9 mars 2007 : bien qu’ayant décidé d’assumer ce billet d’humeur la question, aujourd’hui, est posée de façon différente. Ségolène Royal a donc réussi à se placer sur la première place du podium PS ; elle fait campagne avec les incertitudes et bévues que l’on sait, mais… revoilà la troupe des éléphants.

Elle a accepté – logique de parti – de remettre ses ennemis d’hier sur les rails. Au premier rang desquels Lang, comme conseiller politique. Et merde ! Moi qui espérais un renouvellement du paysage politique [de gauche] c’est complètement raté. De quoi commencer à fortement douter du « vote utile ».

Que reste-t-il comme solution ? A ce jour je m’interroge, comme un paquet de gens notamment à gauche, sur l’alternative François Bayrou. Ayant passé la barre des 20% dans les sondages, le « troisième homme » sera-t-il celui qui se déclare briseur de clivage droite-gauche, prêt à gouverner avec les politiques de tous bords ?

Tout de même, voter pour un homme soi-disant au centre mais historiquement à droite, ce n’est pas une mince affaire.

Car la question n’est pas de retourner sa veste mais, à mon sens, de choisir le moyen le plus probable de barrer la route à l’UMP, formidable machine à rendre les riches plus riches encore. Quelque chose me dit que Mme Royal n’y parviendrait pas au second tour…

Lionel Jospin, noyé dans des banalités hypocrites, déclarait hier sur France Inter « Je suis capable d’assumer la charge de chef de l’Etat ».

Mon sang n’a fait qu’un tour…
Que nous dit Wikipédia à propos de l’effet Jo Spin ?

Le spin est une propriété quantique intrinsèque associée à chaque particule, qui est caractéristique de la nature de la particule, au même titre que sa masse et sa charge électrique. Elle permet de caractériser le comportement de la particule sous l’effet de la symétrie de rotation de l’espace.

Par conséquent, à force de tourner autour du pot, non sans l’avoir cassé au préalable, Jospin nous brouille l’écoute.
En ce qui me concerne, je ne peux plus le supporter. Au sens propre comme au figuré.

Après avoir pris une claque historique et dramatique il y a peu1 (forçant une majorité de « gens de gauche » à voter pour Jacouille), après avoir endossé l’image du looser, ceux et celles qui espèrent comme moi un renouvellement de la classe politique2 en ont marre des vieux loups de mer. Surtout les fourbes qui naviguent à vue, le nez collé sur les sondages. Ces mêmes sondages d’opinion que chacun, c’est de bonne guerre, fustige selon son classement.

Par ce billet d’humeur, en réponse aux T.S.R. (Tout Sauf Royal) je dis non à J.O.S.P.I.N.3 et pourquoi pas à Ségolène Royal ?

Ne serait-ce que pour une raison : une femme à la conduite de l’Etat serait en soi un souffle nouveau. Qui plus est parce qu’elle met 10 ou 20 ans dans la vue de ses roses concurrents. Entre le jeunisme et la gérontocratie, il y a une moyenne.

Bien sûr, les discours des uns ressemblent [très] souvent aux discours des autres.

Evidemment, Mme Royal s’insère dans une mécanique bien huilée par ses petits copains. Elle fait plus écho que force de proposition (que penser de la maréchaussée comme assistante maternelle ?)

Mais conscient que, probablement, Bonnet Blanc est Blanc Bonnet, j’ai choisi de faire fi des semblants d’idéaux4 au profit d’un engagement fondé sur la confiance en ma « famille » politique. Celle qui a choisi le côté coeur et qui devrait porter l’humanisme comme unique doctrine.

Si Ségolène se réclame de cette école, qu’elle nous le prouve. Action !

Faute de grive on bouffera du merle ?! Et maintenant, que faisons nous des plumes de la chiraquie ? Pennes que le vassal Nicolas Sarkozy tente encore de retirer de son séant, jurant de faire avaler aux plus crédules que la rupture est son credo… au même titre qu’un certain Jean-Marie, adepte indécrottable de la « France aux français ».

Ainsi, après les années Tonton j’aimerais plutôt connaître les années Tata5.

1. pas par ma faute en tous cas
2. si l’on fermait l’ENA avant la fin du 21ème siècle ?
3. Jospin Ou Ses Potes Incapables et Négatifs (par exemple Jack Lang ou Laurent Fabius)
4. ma « bof génération » a bien tenté de vivre sans idéal et sans mur de Berlin
5. Si celle-ci ne se fait pas flinguer par ses oncles Lino « Fabius » Ventura, Bernard « Lang » Blier, Francis « Jospin » Blanche ou André « Strauss Skan » Pousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *