L'émeraude en Décembre

L'émeraude en Décembre

C'est une fin de semaine comme beaucoup d'autre
Grise et fatiguée, un mois de décembre déjà entamé
Pourtant je me sens bien, prêchant tel un apôtre
Une parole de surprise, dans un désert ensoleillé
Le temps s'arrête, préparant mon coeur aux émotions
Préparant mes mains aux multiples découvertes,
Mes yeux se sont ouvert de bonne heure, avec précaution
Le rêve qui sommeille à côté de moi, est prête.
Direction un lieu magique ; la côte d'émeraude
Le soleil est notre passager, en riant, en brillant,
Nos envies de vivre, sont belles et chaudes
Les chemins sinueux, l'univers est soudain grand.
Ma main croise les siennes, elle est une reine,
Moi je me pince pour voir, ce que je crois,
Une pépite avec des lèvres qui sont miennes
Marche à mes côtés, me redonne la foi.
Du sable dans les pas, un froid perforant d'hivers
De la bruyère, et des cailloux, un petit bras de mer salée
Les pieds dans l'eau froide, c'était déjà bien hier.
Des galets roses, ton regard heureux, émerveillé.
La nuit encore aux étoiles sur une plage,
Les saints-jacques parfumé et les papilles excités
Mon coeur pris dans un filet, mon corps en nage
Tes baisers, dans mon cou, tes cheveux caressés.
La pointe du monde se dresse en un lumineux phare,
Les vagues sont gelés et ton corps s'illumine
Le rouge, te va si bien, toi la femme rare
Je vois les merveilles de l'amour qui s'animent
Tu cultives des fruits improbable en décembre
Tes mains façonnent le temps froid, en soleil bleu
Mon regard plonge dans l'immense couleur ambre
De tes mouvements, en tout lieu, je te veux.
Et puis, le temps reprends, et c'est toujours pareil
Tu aimes et profites, belle quand tu te réveilles
Moi qui croyais en l'exceptionnel, aux aquarelles
Voilà que je crois, en l'impossible, un souffle à l'oreille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *