Le cauchemar

Le cauchemar

Voici que je doute du bleu de ce draps
Je tourne et retourne mon corps en cauchemar
Repoussant les assauts des vipères et des rats
Usant de force pour survivre au traquenard
Voici les trompettes de l'aube qui galopent
Le bleu de mes yeux en miroir
Les djinns de la mer qui m'emportent
J'avance sans aucune peur du noir
Voici l'eau fraîche et les vagues sombres
Mon corps s'aventure au milieu des algues
Sur la crête, ils courent en ombre
Mon âme au milieu divague
J'échoue, je suffoque et tremble apeuré
Décidant de mourir emmuré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *