Vision du monde

Vision du monde

C'est par un matin tout tranquille
Qu'est apparue le chanteur de réalité
Il est venu comme un jouer habille
Et il c'est éclipsé comme la virtualité
J'ai entendu qu'on l'avais vu
Au coin d'une rue en train de mendier
Pour survivre,il avait sa guitare perdue
Et c'était le seul moyen d'y remédier
Depuis, il y a bien longtemps que le monde
Le croit mort ; Seul dans un sale coin
Au fond d'une ruelle dans les déchets du monde
Aussi seul que la banquise sans marsouins
La légende est née, et avec elle l'oiseau
Qui vole au dessus de nos têtes
Et qui vérifie que nous sommes tous si beau
Il nous regarde, et nous trouve bêtes
Sans voir que la vie nous échappe
On court on travaille on est stressé
Mais le soleil est la sous nos écharpes
On fait semblant de ne pas se sentir concerné
Vu d'en bas, la vie n'est pas belle a voir
Vu d'en haut, la vie est difficile a croire
Et pourtant la mémoire du chanteur libre
Vole dans le corps de l'oiseau lyre
Tu pleures, tu meurs, et chacun s'en fou
Le monde s'empiffre, et il meurs sans a coup
Dans le froid, et la sueur des métropoles
La vie agonise, il lui faut des espaces
Des andins, des jungles, des desserts, des drôles
De personnes, pour y croire, l'espace d'un instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *