Cinéma : les films qui ont marqué ma vie

Cinéma : les films qui ont marqué ma vie

J’expose ici la liste des films qui ont quelque peu marqué ma vie d’enfant ou d’homme. Il n’y a pas que des chefs d’oeuvre. D’abord des histoires qui ont modifié les quelques heures, jours ou semaines de mon existence. Les oeuvres ne sont pas classées dans l’ordre chronologique mais, essayant de rafraîchir ma mémoire, dans l’ordre où je les ai rencontrées.

L’Appel de la forêt

Réalisé par Ken Annakin avec Charlton Heston, Michèle Mercier, Raimund Harmstorf…
Titre original : Call of the Wild
Long-métrage français, britannique, espagnol, italien, norvégien, ouest-allemand
Genre : Aventure
Durée : 01h45min
Année : 1972

Résumé : Buck, un croisé de terre-neuve et de colley âgé de 4 ans et pesant 70 kg, appartient à un magistrat de la vallée de Santa Clara (Haute-Californie), le juge Miller. Buck est un jour enlevé à son maître par l’aide-jardinier du juge, et vendu à un éleveur de chiens de traîneau.

Je devais avoir moins de 10 ans. Je me souviens avoir pleuré comme une madeleine (rarement autant) devant la TV.

Les Trois lanciers du Bengale

Réalisé par Henry Hathaway avec Gary Cooper, Franchot Tone, Richard Cromwell…
Titre original : The Lives of a Bengal Lancer
Long-métrage américain
Genre : Aventure, Drame
Durée : 01h50min
Année : 1935

Résumé : Deux vétérans des lanciers du Bengale prennent sous leur aile une nouvelle recrue. Mais les trois recrues tombent dans une embuscade tendue par Mohammed Khan et des rebelles.

Mon goût pour l’épopée commence par là, sans doute.

Propriété interdite

Réalisé par Sydney Pollack avec Natalie Wood, Robert Redford, Charles Bronson…
Titre original : This Property Is Condemned
Long-métrage américain
Genre : Drame, Romance
Durée : 01h50min
Année : 1966

Résumé : Inspiré d’une pièce de Tennessee Williams, ce film sur fond de Grande Dépression (années 1930) se déroule à Dodson dans le Mississippi, une petite ville particulièrement touchée par la crise et pour qui l’arrivée d’Owen Legate (Robert Redford), un agent des chemins de fer chargé de licencier une partie des cheminots de la ville, va se révéler dévastatrice. Alva Starr (Natalie Wood), une coquette jeune fille, la coqueluche de la ville, courtisée par tous mais qui ne souhaite qu’une chose : fuir loin de cette existence étriquée et sans avenir pour tenter l’aventure à La Nouvelle-Orléans. Rêveuse, elle s’invente un monde fait de magie et de beauté jusqu’au jour où son chemin croise celui d’Owen.

L’un des premiers films « pour adulte » qui m’a bouleversé. J’ai mis plusieurs semaines à oublier que Nathalie Wood ne serait jamais ma petite copine…

Un homme est passé

Réalisé par John Sturges avec Spencer Tracy, Robert Ryan, Lee Marvin…
Titre original : Bad Day at Black Rock
Long-métrage américain
Genre : Drame , Western , Thriller
Durée : 01h21min
Année : 1954

Résumé : Pour la première fois depuis 4 ans, un train s’arrête à Black Rock, bourgade perdue en plein désert. Le visiteur, John J. Macreedy (qui est amputé d’un bras entier), interroge les quelques habitants qu’il rencontre sur le moyen de se rendre en un lieu-dit alentour : Adobe Flat, et ce sans préciser clairement ses motivations. Bizarrement, l’évocation de ce lieu associée à cette visite totalement inattendue générent une forte agressivité de la population locale. Plus Macreedy essaye de comprendre et pose de questions, plus la population se montre menacante.

Comme l’histoire suivante, un pamphlet contre la bêtise humaine, le racisme et l’individualisme.

L’Homme des hautes plaines

Réalisé par Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Verna Bloom, Marianna Hill…
Titre original : High Plains Drifter
Long-métrage américain
Genre : Western
Durée : 01h42min
Année : 1973

Résumé : En plein désert de l’Ouest sauvage, un étranger arrive dans Lago, un village terrorisé par des bandits. Rapidement attaqué lui-même, l’homme sans identité va bientôt affirmer sa présence.

Déjà la marque de Mister Clint !

Docteur Folamour

Réalisé par Stanley Kubrick avec Peter Sellers, Sterling Hayden, George C. Scott…
Titre original : Dr. Strangelove or : How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb
Long-métrage britannique
Genre : Comédie
Durée : 01h33min
Année : 1963

Résumé : L’histoire se déroule en pleine guerre froide. Le général américain Jack D. Ripper, frappé de folie paranoïaque, décide d’envoyer des B-52 frapper l’URSS. Le président des états-Unis commande une réunion d’urgence dans la salle souterraine de commandement stratégique pour tenter d’éviter une guerre nucléaire.

Le seul film d’humour de Kubrick – un maître dont les films ont beaucoup vieilli – m’a plus marqué que les autres.

Le limier

Réalisé par Joseph L. Mankiewicz avec Laurence Olivier, Michael Caine, Alec Cawthorne…
Titre original : Sleuth
Long-métrage britannique
Genre : Thriller, Drame
Durée : 02h18min
Année : 1972

Résumé : Andrew Wyke, auteur de romans policiers, invite dans sa demeure le coiffeur Milo Tindle qu’il sait être l’amant de sa femme Marguerite. Andrew propose à Milo de simuler un cambriolage chez lui afin de toucher l’argent de l’assurance.

Captivant et génial : le cinéma à l’anglaise dans toute sa splendeur.

La nuit du chasseur

Réalisé par Charles Laughton avec Robert Mitchum, Shelley Winters, Lillian Gish…
Titre original : The Night of the Hunter
Long-métrage américain
Genre : Thriller, Drame, Epouvante-horreur
Durée : 01h33min
Année : 1955

Résumé : Lors d’un court séjour en prison, le pasteur Harry Powell a comme compagnon de cellule Ben Harper, un homme désespéré qui, pour sauver sa famille, a commis un hold-up et assassiné deux hommes. Powell cherche à faire dire à Harper où se trouvent les 10 000 dollars dérobés, mais celui-ci ne cède pas. Le prêcheur fanatique se rend chez la veuve de Harper qui a été pendu. Willa Harper ne tarde pas à épouser l’homme d’église, ne voulant pas voir que ce dernier ne désire qu’une chose : faire avouer à ses enfants, John et Pearl, l’emplacement du magot.

Qui n’a pas ce film incroyable dans ses tablettes ? Qui a oublié que cet ovni est l’unique film réalisé par Charles Laughton, acteur de seconde zone ?

Quand les aigles attaquent

Réalisé par Brian G. Hutton avec Richard Burton, Clint Eastwood, Mary Ure…
Titre original : Where eagles dare
Long-métrage américain
Genre : Guerre, Aventure
Durée : 02h38min
Année : 1969

Résumé : En 1944, un commando britannique est parachuté en Autriche près du village de Werfen dans le länd de Salzbourg (dans les Alpes autrichienne à moins de 40 km au sud-est de Berchtesgaden et du nid d’aigle d’Hitler en Bavière) pour récupérer un général américain, prisonnier dans une forteresse nazie, le Hohenwerfen (« Château des aigles »). Mais très vite, il semble que certains jouent double jeu, ou plus.

Un film d’espionnage sur fond de seconde guerre mondiale, pour les amateurs (comme moi) de bande son fanfaro-wagnérienne poignante, mais aussi pour les passionnés de romans policiers. Vu en famille, dans une Bretagne hivernale, notamment avec mon oncle (quatre facteurs rarissimes) dont je revois la mine joviale, au générique de fin.

Le Kid de Cincinnati

Réalisé par Norman Jewison avec Steve McQueen, Edward G. Robinson, Ann-Margret…
Titre original : The Cincinnati Kid
Long-métrage américain
Genre : Drame
Durée : 01h42min
Année : 1965

Résumé : Eric Stoner, surnommé le Kid de Cincinnati (Steve McQueen), est un as du poker à La Nouvelle-Orléans. Shooter (Karl Malden) son manager, contacte un organisateur de tournoi, Slade (Rip Torn) pour mettre sur pied une rencontre au sommet entre le Kid et le vieux Lancey Howard (Edward G. Robinson), un maître incontesté et reconnu du poker. Lancey Howard est épuisé par des parties interminables et le Kid est prêt de remporter le tournoi, avec la complicité de Shooter qui distribue les cartes à son avantage. N’acceptant pas de vaincre en trichant, le Kid renvoie Shooter et le fait remplacer.

Probablement l’une des fois où j’ai été le plus révolté à la fin d’un film.

L’Homme qui voulut être roi

Réalisé par John Huston avec Michael Caine, Sean Connery, Christopher Plummer…
Titre original : The Man Who Would Be King
Long-métrage américain
Genre : Aventure
Durée : 02h09min
Année : 1975

Résumé : aux Indes, Daniel Dravot et Peachy Carnehan, deux amis britanniques, anciens militaires, francs-maçons et surtout aventuriers déterminés et peu scrupuleux, caressent un rêve fou : entrer au Kafiristan (un pays légendaire où aucun Européen n’a mis le pied depuis Alexandre le Grand) et en devenir les rois. Avec l’aide d’un journaliste anglais (qui dans le film, mais non dans la nouvelle, est Rudyard Kipling), ils parviennent à entreprendre le périlleux voyage.

Où Sean Connery n’est plus seulement James Bond mais un comédien remarquable.

Alien, le huitième passager

Réalisé par Ridley Scott avec Sigourney Weaver, Tom Skerritt, Veronica Cartwright…
Titre original : Alien
Long-métrage britannique, américain
Genre : Science fiction, Epouvante-horreur, Thriller
Durée : 01h56min
Année : 1979

Résumé : 2122. Le Nostromo, vaisseau de commerce, fait route vers la Terre avec à son bord un équipage de sept personnes en hibernation et une cargaison de minerais. Il interrompt soudain sa course suite à la réception d’un mystérieux message provenant d’une planète inexplorée. Réveillé par l’ordinateur de bord, l’équipage se rend sur place et découvre les restes d’un gigantesque vaisseau extraterrestre dont le seul passager semble être mort dans d’étranges circonstances.

J’avais 13 ans (limite d’âge à l’époque pour ce film) comme mon pote, que j’ai convaincu d’aller voir ce truc. Nous étions fiers comme Artaban… jusqu’aux premières images. J’ai passé la moitié du film caché derrière l’appuie-tête de mon voisin d’en face. Revu bien plus tard avec délectation.

Faux-Semblants

Réalisé par David Cronenberg avec Jeremy Irons, Geneviève Bujold, Stephen Lack…
Titre original : Dead Ringers
Long-métrage américain, canadien
Genre : Epouvante-horreur
Durée : 01h55min
Année : 1988

Résumé : Deux gynécologues réputés sont des « vrais » jumeaux. Ils partagent tout, même les femmes. Lorsque Claire, une jeune femme consulte Beverly, l’un des jumeaux, celui-ci tombe amoureux d’elle et refuse de la « partager ». C’est le début d’une descente vers la folie.

Lauréat du festival d’Avoriaz 1988. J’ai dû dormir chez mes compagnons de soirée, tellement il m’avait mis en vrac.

Blade Runner

Réalisé par Ridley Scott avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young…
Long-métrage américain
Genre : Science fiction, Fantastique, Thriller
Durée : 01h57min
Année : 1982

Résumé : Le film nous fait suivre l’histoire de Rick Deckard, un Blade Runner qui a pour mission de trouver et retirer quatre réplicants parmi six évadés d’une colonie de l’espace (le cinquième et le sixième ayant « grillé » dans un champ d’énergie en se rendant à la Tyrell Corporation).

Après la Nuit du chasseur, l’un des autres films cultes du XXième siècle. Rarement une bande son (Vangelis) s’est aussi bien mariée à l’image.

Les affranchis

Réalisé par Martin Scorsese avec Ray Liotta, Robert De Niro, Joe Pesci…
Titre original : Goodfellas
Long-métrage américain
Genre : Policier
Durée : 02h21min
Année : 1990

Résumé : Dans la scène d’ouverture du film, Henry Hill (Ray Liotta) admet : « Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours voulu être un gangster » se référant à son adulation pour la famille Lucchese, famille de gangsters dans son quartier d’ouvriers de Brooklyn, majoritairement peuplé de voisins d’origine italienne, en 1955. Voulant rendre son rêve réalité, il quitte l’école sans le dire à ses parents et fait des petits boulots pour la mafia italienne et la famille Lucchese. Son père irlandais, connaissant la véritable nature de la Mafia, essaya d’empêcher Henry de poursuivre son travail avec les Lucchese.

Avec un Joe Pesci au sommet de la cupidité et une musique splendide.

Il était une fois en Amérique

Réalisé par Sergio Leone avec Robert De Niro, James Woods, Elizabeth McGovern…
Titre original : Once Upon a Time in America
Long-métrage américain, italien
Genre : Drame, Policier
Durée : 03h40min
Année : 1984

Résumé : David Aaronson, dit « Noodles », au soir de sa vie, revient à New York et se souvient. Il contemple d’un regard dur, désabusé et pourtant apaisé sa vie manquée. Sa jeunesse délinquante dans le Lower East Side, ghetto juif des années 1920, sa bande d’amis et surtout Max, son ami de toujours. Leur ascension dans la pègre grâce au trafic d’alcool. Mais il se rappelle aussi la violence, la sombre période de la Prohibition, les meurtres, et le projet de casse de la Réserve fédérale des états-Unis qui a causé la mort de ses compagnons.

Rien que pour la BO d’Ennio Morricone…

Mission

Réalisé par Roland Joffé avec Robert De Niro, Jeremy Irons, Ray McAnally…
Long-métrage américain, britannique
Genre : Drame, Aventure
Durée : 02h05min
Année : 1985

Résumé : Le cardinal Altamirano, visiteur apostolique des missions jésuites en Amérique du Sud, écrit son rapport au pape. Au fil de ce qu’il écrit, il revoit ce qu’il a appris au cours des derniers mois. Un prêtre jésuite espagnol s’aventure dans la forêt tropicale sud-américaine au XVIIIe siècle afin de convertir les Amérindiens : un travail d’approche difficile mais réussi grâce à la musique. Il est bientôt rejoint par un ancien chasseur d’esclaves converti et cherchant la rédemption. Le prêtre fait visiter plusieurs missions au cardinal Altamirano qui est impressionné par la qualité de développement et de vie qu’il y découvre. A la fin de son séjour, Altamirano révèle la décision, qui en fait avait été prise avant même son arrivée en Amérique du Sud : les jésuites doivent quitter les réductions. Le prêtre et le frère Rodrigo refusent d’abandonner les Guaranis.

Encore une BO signée Ennio Morricone, dans un grand spectacle parfaitement orchestré.

Impitoyable

Réalisé par Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman…
Titre original : Unforgiven
Long-métrage américain
Genre : Western
Durée : 02h11min
Année : 1992

Résumé : L’action se déroule en 1880, à Big Whiskey, une petite ville du Wyoming. Delilah, une prostituée, est défigurée au couteau par un client ivre pour avoir ri de la taille de son pénis. Le shérif de la ville, « Little Bill » Daggett, un ancien tueur qui fait régner l’ordre dans la ville, impose au coupable une amende de sept chevaux à verser au proxénète. Les prostituées de la maison close, indignées par la clémence du shérif, réunissent 1000$ et les promettent à quiconque tuera le coupable et son complice.

A partir de ce film crépusculaire, je n’ai quasiment plus raté un Eastwood…

Sur la route de Madison

Réalisé par Clint Eastwood avec Meryl Streep, Clint Eastwood, Annie Corley…
Titre original : The Bridges of Madison County
Long-métrage américain
Genre : Comédie dramatique, Romance
Durée : 02h15min
Année : 1995

Résumé : Le destin de Francesca Johnson semble tout tracé. Mais un jour de l’été 1965, alors que son mari et ses enfants sont partis à une foire dans l’Illinois, le photographe Robert Kincaid lui demande sa route. Elle le guidera à travers les ponts couverts du comté de Madison qu’il est chargé de photographier pour National Geographic. L’amour suit et marque leurs vies.

Moi aussi j’ai amorcé quelques larmes !

Usual Suspects

Réalisé par Bryan Singer avec Gabriel Byrne, Kevin Spacey, Benicio Del Toro…
Long-métrage américain
Genre : Policier, Thriller
Durée : 01h46min
Année : 1995

Résumé : Roger « Verbal » Kint, petit malfrat handicapé, raconte à l’inspecteur de police David Kujan les événements complexes qui l’ont mené lui et 4 malfrats à être mêlés à un massacre qui a eu lieu la veille sur un cargo à quai dans le port de Long Beach. L’affaire est suivie de près par plusieurs services de polices car il semble qu’elle ait une relation avec un criminel légendaire : Keyser Söze.

Vu à la TV par un pur hasard. Scotché sur le canapé quand les dernières secondes font la lumière sur… Keyser Söze !!!

Fargo

Réalisé par Joel Coen avec William H. Macy, Frances McDormand, Steve Buscemi…
Long-métrage américain
Genre : Policier, Drame, Thriller
Durée : 01h37min
Année : 1995

Résumé : Jerry Lundegaard, un vendeur de véhicules d’occasion, croule sous les dettes. Il engage deux minables pour enlever sa propre femme et réclamer une rançon à son riche beau-père. Il pourra ainsi partager avec les ravisseurs la rançon que son beau-père paiera pour la libération de sa fille. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu et une femme flic, Marge Gunderson, va mener l’enquête et remonter la piste…

Totalement déjanté et absurde, surréaliste.

American Beauty

Réalisé par Sam Mendes avec Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch…
Long-métrage américain
Genre : Drame
Durée : 02h02min
Année : 1999

Résumé : La famille Burnham semble être, au premier abord, une famille américaine ordinaire. Toutefois, le manque de communication et la frustration mènent vite à un dérèglement total : le père tombe amoureux de la jeune et jolie copine de sa fille tandis que la mère trompe son mari avec un agent immobilier qu’elle admire. La fille, quant à elle, se rapproche du fils du voisin. Le film constitue une critique drôle et féroce du mode de vie américain.

Film bouleversant avec une BO signée Thomas Newman, dont les notes furtives au piano vont faire école, au cinéma comme dans les séries TV.

Traffic

Réalisé par Steven Soderbergh avec Michael Douglas, Don Cheadle, Benicio Del Toro…
Long-métrage américain
Genre : Policier, Drame
Durée : 02h27min
Année : 2000 Distributeur : Bac Films

Résumé : Plusieurs histoires s’entrecroisent, toutes liées au trafic de drogue. Javier Rodriguez est un policier mexicain de Tijuana approché par un général louche de la lutte anti-drogue. Helena Ayala est la femme d’un riche homme d’affaires soudainement arrêté pour trafic de drogue. Montel Gordon est un policier américain qui essaie de remonter les filières du trafic. Robert Wakefield est chargé par le gouvernement des états-Unis de gérer la politique anti-drogue. Sa fille s’enfonce dans la drogue. à travers ces différentes histoires, où certains personnages se croiseront, le trafic de drogue entre les états-Unis et son voisin mexicain est totalement disséqué : sur les plans géopolitiques, militaires, politiques, financiers, législatifs, sociaux, familiaux et personnels.

Sans qu’il m’ait autant marqué que les autres, j’avais envie de mettre un beau film de Soderbergh.

Mulholland Drive

Réalisé par David Lynch avec Naomi Watts, Laura Elena Harring, Justin Theroux…
Long-métrage américain, français
Genre : Fantastique
Durée : 02h26min
Année : 2001 Distributeur : Bac Films

Résumé : Victime d’un accident, une mystérieuse femme, amnésique et blessée, erre sur la sinueuse route de Mulholland Drive. Elle se réfugie dans la première maison qu’elle trouve : chez Betty Elms, une apprentie comédienne fraîchement débarquée de province et venue conquérir Hollywood. Intriguée par cette inconnue se faisant appeler Rita, Betty découvre dans son sac des liasses de billets verts et une clef bleue. De plus en plus complices, les deux femmes mènent l’enquête pour retrouver l’identité de Rita. Entre conscience et inconscience.

Je ne suis pas grand adorateur de David Lynch mais là, c’est un film hors norme. Avec deux actrices aussi belles que formidables.

Gladiator

Réalisé par Ridley Scott avec Russell Crowe, Joaquin Phoenix, Connie Nielsen…
Long-métrage américain, britannique
Genre : Péplum, Aventure, Drame, Action
Durée : 02h35min
Année : 1999

Résumé : Le général Maximus Decimus, ami de l’empereur Marc Aurèle, trahi et assassiné par son ambitieux fils Commode, est capturé et réduit en esclavage, et devient gladiateur. Il va devoir risquer sa vie pour la distraction des Romains, et conquérir la foule du Colisée pour venger sa femme et son fils ainsi que Marc Aurèle de leur assassin.

Ridley Scott est un raconteur d’histoire hors pair et ce péplum le prouve encore. J’aime particulièrement le traitement de l’au-delà, concept mystique traité avec une certaine poésie.

Mystic River

Réalisé par Clint Eastwood avec Sean Penn, Kevin Bacon, Tim Robbins…
Long-métrage américain
Genre : Drame, Thriller
Durée : 02h17min
Année : 2002

Résumé : Jimmy, Sean et Dave sont trois amis d’enfance, mais un jour Dave est enlevé par deux hommes sous les yeux de ses deux amis impuissants. Les ravisseurs abusent sexuellement de Dave pendant quatre jours, jusqu’à ce que ce dernier réussisse à leur échapper. Une trentaine d’années plus tard, alors que les trois amis ont suivi des voies différentes, leurs chemins vont à nouveau se croiser lors d’un autre événement tragique : le meurtre de Katie, la fille de Jimmy.

J’ai été un poil déçu à sa sortie, mais enchanté quand je l’ai revu plus tard.

A History of Violence

Réalisé par David Cronenberg avec Viggo Mortensen, Maria Bello, Ed Harris…
Long-métrage américain
Genre : Thriller
Durée : 01h35min
Année : 2004

Résumé : Tom Stall est un citoyen paisible de la petite ville de Millbrook dans l’Indiana, patron d’un petit restaurant, bon père et bon mari. Un soir, deux tueurs font irruption dans son restaurant, s’apprêtant à commettre un massacre. En quelques fractions de secondes, Stall les abat avec une dextérité surprenante. Le fait divers fait la une des médias, la fierté de sa famille, et propulse Stall au rang de célébrité locale et nationale. Alors qu’il tente de retrouver une vie normale, un mafieux partiellement défiguré, répondant au nom de Fogarty, débarque dans son petit restaurant et l’appelle par un autre nom : Joey. Fogarty et ses complices prennnent en effet Tom, qu’ils ont vu récemment à la télévision, pour un de leurs anciens complices qui leur a fait faux bond.

Quand la violence devient LE sujet ; passionnant.

La Chute du faucon noir

Réalisé par Ridley Scott avec Josh Hartnett, Ewan McGregor, Tom Sizemore…
Titre original : Black Hawk Down
Long-métrage britannique, américain
Genre : Action, Drame, Guerre
Durée : 02h23min
Année : 2001

Résumé : En octobre 1993, en Somalie, la guerre civile provoque une famine dans la population civile. Les forces de l’ONU sont attaquées par une faction dirigée par le général Mohamed Farrah Aidid. Les états-Unis envoient un détachement composé de membres de la Delta Force, des Rangers et du 160th Special Operations Aviation Regiment (Airborne) ayant pour mission d’arrêter Aidid. Faute de pouvoir trouver Aidid en personne, l’unité s’en prend à ses lieutenants.

Film très critiqué pour sa soi-disant prise de position, ce presque documentaire m’a cloué sur mon canapé du début à la fin… et bien après.

Collision

Réalisé par Paul Haggis avec Sandra Bullock, Don Cheadle, Matt Dillon…
Titre original : Crash
Long-métrage américain
Genre : Drame, Thriller
Durée : 01h47min
Année : 2004

Résumé : Les fêtes de fin d’année se préparent à Los Angeles. Un vol de voiture, un accident de la route, des individus de couches sociales et ethniques différentes qui vont être amenés à se croiser. Une peinture réaliste sur la composition de l’Amérique d’aujourd’hui, et de son communautarisme exacerbé, où la différence, qu’elle soit sociale ou raciale, est omniprésente dans les rapports humains.

Film choral magnifique, avec une BO du même tonneau. Au passage, Paul Haggis est l’un des scénaristes de Clint Eastwood.

La Vie des autres

Réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck avec Thomas Thieme, Martina Gedeck, Ulrich Mühe…
Titre original : Das Leben der Anderen
Long-métrage allemand
Genre : Drame
Durée : 02h17min
Année : 2006

Résumé : en 1984 à Berlin-Est, Gerd Wiesler (HGW XX/7), capitaine de la Stasi, se voit confier la surveillance du dramaturge Georg Dreyman, sans se douter au départ qu’il s’agit d’une intrigue orchestrée par le ministre est-allemand de la culture Bruno Hempf qui, amoureux de son amie, l’actrice Christa-Maria Sieland, souhaite faire disparaître l’écrivain qui vit avec elle. Le lieutenant-colonel Grubitz espère, quant à lui, tirer de cette mission un bénéfice pour sa carrière.

Tout simplement bouleversant.

Quelques points communs

Réalisateurs

Ridley Scott est probablement mon réalisateur préféré, auteur d’une poignée de chefs-d’oeuvre. Quasiment toute sa filmographie est à voir (toujours du grand spectacle). Je vais peu au cinéma mais je rate rarement un film de Clint Eastwood. Comme Ridley Scott, il est amateur d’image léchée et de bande son pertinente. J’aurais pu, d’ailleurs, mettre d’autres films inoubliables de ces deux génies : Thelma et Louise, Traqué, Mémoire de nos pères & Lettre d’Iwo Jima, Gran Torino

Je n’oublierai pas les frères Cohen sur mon podium. Steven Soderbergh ou Martin Scorsese n’en sont pas bien loin.

Acteurs

Le monstre Robert De Niro évidemment. Des rôles inoubliables et un paquet de participations dans des chefs d’oeuvre. Je pourrais citer d’autres cadors, comme Al Pacino, Steeve Mc Queen (mon chouchou d’enfance), Sean Connery, Russel Crow et j’en passe…

On l’aura remarqué, outre Nathalie Wood , Frances McDormand, Meryl Streep ou les deux protagonistes de Mulholland Drive, peu de comédiennes sont en tête d’affiche de mes films. Je ne saurais expliquer pourquoi…

Musique

On ne peut pas voir un [bon] film sans bien l’écouter et la plupart des oeuvres ci-dessus sont dotées d’une bande son (et bande originale) soignée. Quand je ne profite pas des installations cinématographiques, à mon domicile l’ensemble des moyens vidéos est connecté à un système sonore de qualité (simplement stéréo). Voir un film avec les deux petits haut-parleurs, souvent criards, du téléviseur n’a aucun sens. Dans presque tous les films présentés ici, la bande son est au moins à égalité d’importance avec l’image.

Thomas Newman, John Williams ou Ennio Morricone sont des compositeurs dont j’aime sentir ou deviner la pate.

L’épopée, le mystère, la science fiction, la violence

D’une façon générale, j’apprécie quand un film me sort de chez moi ; pas quand il me raconte

Concernant la violence, je suis d’un naturel placide et pacifique ; c’est pour cette raison que, bien orchestrée, elle extirpe naturellement mon esprit du quotidien. La violence appartient à la nature en général, à l’être humain en particulier : je crois que la fuir des récits n’est pas un comportement aussi sain que ça le voudrait.

Certains penseront qu’il manque à ce mémorial la trilogie Star Wars, qui conjugue épopée et science fiction…

Les Etats Unis d’Amérique

Comme tout français moyen qui se respecte, les ricains m’irritent1. Je l’admets aisément : j’adore leur cinéma. C’est vraisemblablement une question de moyens mais force est de constater que, eu égard au point précédent, Hollywood et ses serviteurs savent, mieux que personne, sortir l’image de l’écran. A part en fouillant les recoins de ma mémoire (Garde à vue, les films avec Lino Ventura en général) aucun film français ne peut prétendre m’avoir marqué autant que ces films là.

Ceci étant dit, il y a dans cette liste et dans mes favoris, beaucoup de sujets britanniques.

1. moins depuis l’élection d’ObamaLa plupart des informations ont été empruntées à Wikipedia. D’autres infos sur Allociné.

Une réaction au sujet de « Cinéma : les films qui ont marqué ma vie »

  1. Bonsoir,
    Je suis tombé par hazard sur votre « Blog » en faisant des recherches sur le thème, au combien vaste, de la HIFI sur internet…..Et c’est vrai que l’on peut lire des choses vraiment absurde…..Mais là, vous avez tout juste ou presque…..Et du coup j’ai pu découvrir vos autres récits, comme le cinéma (ma playlist aurait été très similaire à la votre……), votre grand père, avec ce sujet brûlant sur l’actualité…..Je vous dis BRAVO, continuez !
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *