Emoi D'Oriant

Emoi D'Oriant

Un soleil de nuit, qui réchauffe ma vie
Un espoir magique qui respire la liberté
Des oiseaux sauvages volent et s'enfuient
Un pliage rapide, une cocotte en papier.
Au coin de mon oeil, l'eau salée
Délicatement, en sourdine, l'huile glisse
Elle me serre, je reste sourd en apnée
Ses baisers, de bonheur me remplissent.
Son goût de gâteau sucré, un dattier, le vent
Le sable chaud, une marque sur un arbre, le noir de tes yeux,
Un souffle lent qui descend, le craquement de l'arc qui se tend
Une chaise en cuir devant le miroir, jouons à milles jeux
Tu danses entre mes bras, un manège musical et lent.
Il y a le soleil dans les grands arbres morts
Qui jouent à cache-cache avec le ciel
Ta main me touche, telle une fée aux nobles sorts
Chaque instant magique est empli de miel.
Des mots et des poèmes arabes, et le silence.
Elle murmure des rires dans l'espace de mes mains
Une fontaine ouverte telle une deuxième naissance
Déjà, je veux boire, les rêves de tes seins.
Couche ta vie dans un linceul musical.
Une charmante licorne parfumé d'exotisme
Me renverse chaque jour, sans jamais me faire mal.
Tel un miracle perpétuel à l'exotisme.
Il y a la vie et l'amour
Et il y a toi, chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *