L'amour absolu

L'amour absolu

Mais que ce passe t il ? Voilà que je suis moi.
Il n'y a pas de changement, pas d'évolution
Pourtant je ressens une chose, qui me donne la foi.
J'avance, je continu, je goutte le fruit de la passion.
Elle cherche quoi ? Un état de plénitude, une sérénité parfaite ?
Je l'entends, vivre avec toi, c'est de la confiture d'un fruit disparu
Et moi, ce fruit, je sais ou il pousse, la quête est déjà faite
La recette, je n'en sais rien, personne ne sait, elle est depuis longtemps perdue.
Pourtant je suis confiant, cet amour absolu, est une évidence
Il faut réinventer chaque chose et même les mots,
La manière de susurrer les souffles au creux de tes errances
Effleurer ta main, avec mes rêves, …. tu vois j'avance.
Voilà le porciliabule qui supporte mes caressions
Toi tu regardes passer la mouvementation stationnaire
Des émoréactions de ton corps, tu vois, je sais faire,
Encore des mots, du vent, ta peau en parfaite gliciation.
Autour de moi, il y a toi, et aussi nos bras
Tout ce trouble, je ne vois que toi, dans ma bulle
Les autres ? Quoi qui ? Il n'y a personne ici et là.
Notre plaisir, vole de fleurs en herbe, tel une libellule.
Toi mon amouration pleine de projet et de souritude
Je vais, chaque instant, colorer tes yeux du regards
Fort comme la chocolaterie de ton enfance, un mélange à l'étude
N'ai crainte, mon coeur battant ne sera jamais en retard.
Alors amour absolu, amour parfait, amour symbiose…
Amour de nous, incroyable et serein, sans effort ni renoncement.
Plein de juste mouvement, nos corps se collent en osmose
Au détour de notre vie, écoute c'est juste le bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *