Mélancolie

Mélancolie

MELANCOLIE
Si la naissance est le début de mon existence,
De cette existence parmi vous
Alors je ne sais pas si la vie en vaut le coup
Tant que mon amour n'aura pas été en transe.
Si mon destin est de vivre
Vivre sans la paix de mon âme,
Alors il faudrait que je me condamne
Pour que mes amis survivent.
Si la mort est la fin
La fin de ce fastidieux calvaire
Alors je pense bien faire
En m'éteignant, pour connaître cette fin.
Toutefois si le désir lui prend de m'aimer,
Même avec les conséquences des causes de moi-même,
Que faire en cet instant si abstrait qui parle de lui-même
Comment faire pour ne pas se blesser ?
Toujours l'agonie qui se lit en elle,
Cette pureté de l'âme dans l'esprit de ses disciples
Blancheur obscure du crépuscule de ce périple,
Apprends-moi la divinité de la perfection, si belle…
GARTH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *