Quand tout lâche

Quand tout lâche

Quand tout lâche, quand tout casse
Comment garder le cap ?
On se fâche, on s'en cache,
Mais ce grand trois mats qu'est la vie
File sur l'eau comme il doit.
La grand'voile a lâchée
Mais le vent est bien là
Il décoiffe et il fouette
Mais il est toujours là.
La coque roule sur les flots,
Mais l'eau est bien là
Elle éclabousse et mouille
Elle nous glace et nous frappe
Mais elle est toujours là.
Quel déclic, quelle envie
Pousse le capitaine à dire « non ! »
Quelle force et quelle vie lui crient « Encore et vas-y ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *