Une enfant nommée prune

Une enfant nommée prune

C'est au loin, dans un paysage
Le soleil se réveille à son passage
Je le ressens, au fond de moi
Une jeune fille que la lumière envoie
Assise, au bord du désert, sur la dune
Elle regarde le monde, le touche, le hume
Sa main effleure sa bouche, des parfums
Sa langue goûte le sel des siens
Il y a un moment pour chacun
Et celui là est le tien
Le monde n'est pas qu'une enclume
Ou chacun règle son propre volume
Tu y trouveras des beautés cachées
Ailleurs, en chacun, en forêt, il faut fouiller
Mille fruits interdits, et plus de delicieux
Moments d'éternité, les yeux dans les cieux
Elle regarde par delà la brume
Embrasse tendrement la lune
Cet enfant assise au bord des dunes
Cet enfant de l'amour… C'est prune
Bienvenue dans le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *