Maître Martin Fourcade tenait en son bec ses 5 globes de cristal !

Maître Martin Fourcade tenait en son bec ses 5 globes de cristal !

La saison est terminée, on est triste… et joyeux !

Maître Fourcade, sur un sapin perché, tenait en son bec 5 globes de cristal (aucun ne tomba). Le 7ème gros globe de rang, le 24ème petit globe de sa carrière éblouissante. Encore des records qui tombent… comme des cibles*.
Cette année 20 podiums sur 21 possibles dont 9 victoires. Propre et sans bavures.

Biathlon ?

Grâce à l’Equipe 21 qui a eu la bonne idée de le diffuser, le biathlon est un sport télévisuel passionnant, tant le suspens est présent à chaque course. Surtout cette année où ils furent deux, avec Johannes Boe, à prétendre au gros globe jusqu’à la dernière étape de coupe du monde, en Russie.
Au passage, l’un des publics les plus fair-play et passionnés du circuit. Bravo à eux, qui ne méritaient pas qu’on les boycotte à cause du comportement de leurs athlètes (ou de leur président !).

Contrairement au ski alpin, c’est essentiellement un sport de confrontation. Ce qui rend les courses plus lisibles ; plutôt qu’une succession de chronos, au centième de seconde.
Et contrairement au ski de fond, il propose deux sports antagonistes : skier vite et fort (la vo2max la plus exigeante) et alternativement tirer à la carabine à 50 mètres de distance, dans une cible de 45mm (une petite clémentine) en position couchée et debout dans une cible de 110mm (à peine un DVD).
L’exercice avec le cœur à ±170 battements par minute !
En apnée sans quoi aucune cible ne tombe…

Sportif de l’année

En écartant la poignée des premiers de la classe, dont Martin Fourcade, qui gagnent bien leur vie sponsorisée et médiatisée, les athlètes sont des amateurs ou, pour les français, supportés par les douanes et l’armée (le Bataillon de Joinville). Ce qui nous change de ces sports fric où l’on ne sait plus si ceux qui gagnent sont les sportif ou les financeurs…

A moins que Griezmann ne marque deux buts en finale de la coupe de monde de foot, ce qui est peu probable, il y a fort à parier que Monsieur Fourcade sera le sportif de l’année.
Il le mérite, il est exemplaire. Car en plus de dominer son sport depuis sept années, il le fait avec la tête et les épaules, avec humilité et intelligence.

Chapeau bas l’artiste !

Quelques articles de presse

L’incroyable année de Martin Fourcade en chiffres (Le Parisien)
Martin Fourcade, une domination sans partage sur le biathlon mondial (Le Monde)
Martin Fourcade, un physique de champion olympique décrypté (Le Dauphiné)
La grande histoire du biathlon (France Inter)

Photographie (retouchée) : Le Parisien/AFP

(*) des mouches c’est un peu trop petit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *