Sursaut lucide ?

Sursaut lucide ?

Un jour au détour d'un chemin
Mon regard c'est arrêté sur un sentiment
Endormi depuis trop longtemps, éteint
Blottit et sans nom, prostré tel un mendiant
Délicatement, je me rapproche, me baisse
J'observe, et y revois un miroir.
Ma respiration s'emballe, les mains moites, je laisse
Au fond de moi, lentement renaître un espoir.
Il y a longtemps en effet, je t'ai croisé
Toi, sentiment premier, blessé et terrassé
Je t'ai enlacé, embrassé et telle une vigne
Tu as porté les fruits dont je suis digne
Voici a quoi tu ressembles aujourd'hui ?
Moribond, taciturne, et sans avenir
De la cachette ou tu étais, je ne t'ai pas vu t'enfuir
J'avais pourtant les yeux sur toi, même la nuit.
Comment as-tu fait, regarde-toi sentiment ?
Comment ai-je fais, regarde-moi sans toi.
A trop vouloir courir derrière les serments
L'espace est devenu trop grand, ma respiration aux abois,
La perfection est morte, l'idéal c'est exilé
Mon coeur brisé, les fleurs sans parfum
Pourtant, je vois tu es là, comment te retrouver
Etre de nouveau avec toi, juste un instant et demain……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *